Aux héroïnes de la “vraie vie”…

Les héroïnes d’Oniria n’ont pas été créées ex nihilo. Je les ai construites à partir d’exemples de jeunes filles et de femmes qui existent dans “la vraie vie”, je les ai confrontées à des situations inspirées de la réalité. La fiction n’a de sens que si elle nous parle du réel.

En cette journée internationale du droit des femmes, je voudrais rendre hommage à toutes les héroïnes du quotidien, à toutes celles qui s’élèvent chaque jour contre des principes absurdes, contre des lois qui les enferment, contre des traditions délétères. Je pense en particulier à ces jeunes filles qui refusent d’être cloîtrées chez elles ou soumises à un mariage forcé, comme Aanor. À celles qui rêvent d’aller à l’école et font tout pour obtenir une instruction, comme Katsia. Mais aussi, plus près de nous, à ces femmes qui doivent se battre pour mener de front vie de famille et vie professionnelle, comme Christine. La liste des injustices est longue, mais celle des jeunes filles et des femmes qui se battent l’est aussi.

À toutes ces femmes osent se mettre debout, je dis bravo et merci. Vous êtes des héroïnes de la vie. Vous contribuez à rendre notre monde meilleur.

Et puis, sans vous, les héroïnes de romans n’existeraient pas !

B.F. Parry

L’une de ces héroïnes de la vraie vie les plus connues est certainement Malala Yousafzaï, prix Nobel de la paix 2014, jeune pakistanaise qui a frôlé la mort parce qu'elle refusait d'abandonner l'école, et qui se bat chaque jour pour l'éducation de toutes les filles. Si vous souhaitez soutenir son action, c'est par ici : https://www.malala.org/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *